LES CORSAIRES DE LA REINE

LES CORSAIRES DE LA REINE ELIZABETH

Psaumes, Madrigaux de William Byrd à John Dowland (XVIe siècle)


TRINITY BOYS CHOIR
&
L’ACHERON

François Joubert-Caillet direction

vendredi 18 août  | Abbaye de | 20h30


EN QUELQUES MOTS

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, l’Angleterre nourrit un fort sentiment de patriotisme religieux face à ses nombreux ennemis catholiques, notamment l’Espagne de Philippe II. Pour défendre leur île et leur foi, les Anglais développent une flotte et un art de combattre en mer qui leur permettra peu à peu de dominer les océans. La vie musicale à bord de ces vaisseaux britanniques était d’une richesse étonnante car les gentlemen of culture qui les commandaient tenaient à maintenir un certain standing moral et spirituel au sein de leurs bateaux: les offices étaient donnés avec une verve extraordinaire, les marins se mettant entièrement dans les mains et au service de leur Dieu.
Ce programme multiforme met en scène différents moments de cette vie musicale marine : Psaumes et Madrigaux de William Byrd à John Dowland, chansons de marins, pièces pour viole seule ou consort de violes ,etc. de la joie de la conquête à la nostalgie du pays ou de la foi profonde aux airs guerriers, le kaléidoscope proposé ici laisse entrevoir un aspect encore méconnu de ces musiques d’autrefois.

>PROGRAMME
John Dowland, A prayer for the Queenes Most Excellent Majestie
Robin (d’après John Munday)
Francis Pilkington, My choice is made
Thomas Tallis, If ye love me
Matthew Locke, Fantazia
Anonyme, The bay of Biscay, oh
Mathew Locke, Saraband
George Kirbye, Praise ye the Lord
Alfonso Ferrabosco Jr, Hear me, O God
John kiss me now (d’après William Byrd)
Anonyme, The Golden Vanity
Thomas Tomkins, Remember me, O God
The Bells (d’après William Byrd)
Anonyme, The ship in distress
Matthew Locke, Ayre
George Kirbye, Woe am I
John Dowland, Flow my tears
John Dowland, Can she excuse my wrongs


BIOGRAPHIES

TRINITY BOYS CHOIR
Leo Jemison, soprano
Joshua D’Souza Konda, alto
Freddie Jemison, tenor
Lucas Rebato, basse

L’ACHERON
François Joubert-Caillet, dessus de viole & direction
Andreas Linos, ténor de viole
Aude-Marie Piloz, basse de viole
Julie Dessaint, basse de viole
Miguel Henry, luth

L’ACHERON
Dans la mythologie grecque, l’Achéron est le fleuve que traverse Orphée pour secourir Eurydice des Enfers. Comme son nom l’inspire, L’Achéron veut ouvrir une voie entre deux mondes apparemment opposés : celui des vivants et des défunts, le passé et le présent, l’idéal et la réalité.
Fondé en 2009 par François Joubert-Caillet, L’Achéron s’associe régulièrement avec des artistes aux horizons différents : musiques traditionnelles, actuelles, assistées par ordinateur, danses, théâtre, etc. et désire renforcer les liens entre musiciens et public en rendant la musique accessible sans la dénaturer, peignant avec la palette la plus riche et sensible toutes les musiques, quelles que soient leurs origines.
L’Achéron a été invité à se produire sur les plus grandes scènes d’Europe ; en disques, il a fait paraître une douzaine de CD chez Ricercar-Outhere (J. Schenck, A. Holborne, S. Scheidt, O. Gibbons, J.B. Bach, P.H. Erlebach) récompensés de Diapasons d’Or, Chocs de Classica et Echo Klassik.
Dernière parution : A Consort’s Monument.

François JOUBERT-CAILLET
est aujourd’hui une figure incontournable de la viole de gambe, s’inscrivant sur les pas des pionniers de la musique ancienne en faisant découvrir des beautés oubliées mais également en abolissant les frontières entre les musiques avec des projets transversaux (musiques traditionnelles, actuelles, assistées par
ordinateur, improvisation, danse contemporaine, etc.).
François Joubert-Caillet mène L’Achéron depuis 2009 sur les plus grandes scènes européennes et enregistre pour Ricercar/Outhere de nombreux disques, notamment l’enregistrement de l’intégralité de
ses Pièces de Viole de Marin Marais (5 Livres/coffrets, environ 600 pièces, une vingtaine de CD) récompensés de Diapasons d’Or et Chocs de Classica.
Professeur de viole de gambe au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nancy, François Joubert-Caillet a également créé Albus Fair Éditions, une maison d’édition indépendante, équitable et écoresponsable
en 2021.
Il y a publié un premier opus de ses propres œuvres pour violes de gambe : Isola.
http://www.francoisjoubertcaillet.com


Le TRINITY BOYS CHOIR
est célèbre pour sa polyvalence. Jusqu’à cent sopranos sont formés chaque semaine dans une variété de groupes pour des répertoires très divers. Les garçons continuent de chanter après que leur voix change (sopranos et autres voix).
Les garçons sont connus pour leurs rôles de fées dans l’opéra de Britten Un songe d’une nuit d’été, invités pour ce programme dans onze productions dans le monde entier. Le chœur est particulièrement fier d’avoir participé à des opéras à Glyndebourne ou Aix-en-Provence.
Le répertoire du chœur est large, de la Renaissance anglaise aux pièces les plus difficiles de musiques contemporaines. Le chœur collabore régulièrement avec les plus grands orchestres londoniens pour concerts et enregistrements, notamment le BBC Symphony Orchestra et le London Philharmonic Orchestra, mais aussi le Royal Concertgebouw Orchestra, Cleveland Orchestra et le Lucerne Festival Orchestra, le Monteverdi Choir, le Gabrieli Consort, etc.
http://www.trinityboyschoir.co.uk

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑