LE MESSIE – HÄNDEL


LE MESSIE
oratorio en 3 parties
Georg Friedrich Händel (1685-1759)

LA CHAPELLE RHENANES
Benoît HALLER direction
11 décembre 2021| abbaye de Senones | 18h
20€ / 14€ / 5€


TEMPS de NOËL

Hasnaa Bennani soprano 
Salomé Haller
mezzo-soprano
Benoît Haller
ténor
Frédéric Caton
baryton
Guillaume Humbrecht & Gabriel Ferry
violons
Samuel Hengebaert
alto
Valentin Bajou
violoncelle
Sébastien Wonner
orgue & clavecin


Composé en 1741 par Georg Friedrich Händel, et présenté pour la première fois en 1742 à Dublin, le Messie (ou Messiah) est l’un des plus célèbres des oratorios pour chœur et orchestre, et est également l’une des œuvres les plus populaires du compositeur prussien si emblématique du XVIIIème siècle anglais. Souvent donnée en concert pendant la période de l’Avent, tradition tenace depuis la mort de Händel, l’œuvre est toutefois liée depuis sa création au temps de Pâques puisqu’elle est écrite pour célébrer la résurrection du Christ et la rédemption qu’elle opère sur terre et qui sauve les Hommes.
En 2012, La Chapelle Rhénane avait déjà consacré un enregistrement du Messie dans sa version intégrale longue de près de 150 minutes. 
A l’instar du King Arthur, opéra incontournable de Purcell adapté par la Chapelle Rhénane pour quatuor vocal et ensemble à cordes, nous proposerons cette fois-ci une version “de poche” du Messie, condensée dans une distribution similaire qui reprend l’intégralité des mouvements et thèmes de l’œuvre dans une durée réduite de moitié.
Händel a dirigé de nombreuses fois son Messie, et n’a cessé lui-même d’adapter son oeuvre pour qu’elle se plie au mieux aux circonstances d’espace, de temps et de voix, en raccourcissant des airs, en remplaçant des choeurs par des airs, en confiant un air à un autre registre de voix, si bien qu’aucune version ne peut être considérée comme étant plus authentique que les autres.
Comme souhaité par la Chapelle Rhénane, qui œuvre depuis sa création à ouvrir grand les portes de la musique baroque à tous les spectateurs, déjà conquis ou néophytes, ce programme sera à même de rassembler un large public constitué à la fois de mélomanes et de curieux. Une certitude : l’émotion universelle que le Messie de Händel suscite depuis trois siècles ne faiblira pas, peu importe la version de l’œuvre adoptée.

LA CHAPELLE RHENANE


Fondée en 2001 par le ténor Benoît Haller, la Chapelle Rhénane est un ensemble de chanteurs et instrumentistes solistes. L’équipe se consacre à la relecture des grandes œuvres du répertoire vocal européen. Son ambition est, par le biais du concert et du disque, de révéler la contemporanéité de la musique baroque. Les musiciens de la Chapelle Rhénane se définissent en tant qu’interprètes responsables, engagés et subjectifs et laissent de côté les théories qui cherchent à retrouver, sous prétexte d’authenticité, un idéal sonore révolu depuis des siècles. 
L’essor de la Chapelle Rhénane a été́ intimement lié à deux compositeurs baroques allemands, Heinrich Schütz et Johann Sebastian Bach. L’ensemble se consacre aussi à renouveler l’interprétation des œuvres de Haendel, Monteverdi, Charpentier, Purcell et à la redécouverte de compositeurs moins connus.
La Chapelle Rhénane s’est produite sur toutes les grandes scènes et festivals de France : Cité de la Musique de Paris, Arsenal de Metz, Théâtre des Gémeaux de Sceaux, Festivals de La Chaise-Dieu, Sablé, Saintes, Sinfonia en Périgord, Abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache. Elle a également diffusé son activité́ de concert en Allemagne (Tage Alter Musik Regensburg, Thüringer Bachwochen), en Suisse (Festival Bach de Lausanne, Atelier musical de Gruyères), en Autriche (Resonanzen Wien) et en Pologne (Katowice). En 2009, elle s’est rendue au Pérou, en Colombie et au Chili. 
L’ensemble est étroitement associé au label discographique K617, avec lequel elle a publié entre 2004 et 2013 sept albums CD dédiés à Schütz, Capricornus, Buxtehude et Händel. Ces disques ont été unanimement salués par la critique spécialisée. En 2010 paraissait la Passion selon Jean de Bach au label ZigZag Territoires. La Chapelle Rhénane a renoué avec l’enregistrement discographie et un neuvième album consacré aux Histoires de la Nativité de Schütz et Rosenmüller est paru à l’automne 2019.
Soutenue par la Fondation Orange de 2005 à 2009 et en résidence à l’Abbaye de Royaumont, Centre de la Voix de 2007 à 2009, la Chapelle Rhénane est en résidence au Théâtre des Gémeaux de Sceaux depuis 2009. 
Fortement impliquée dans l’action culturelle et la médiation, la Chapelle Rhénane entend par ailleurs démontrer que la musique dite classique n’est pas l’affaire d’une élite savante et privilégiée, qu’elle est un formidable vecteur d’accomplissement personnel ainsi qu’un facteur efficace de lien social. L’équipe s’attache à ouvrir répertoire baroque au plus grand nombre en allant à la rencontre de tous les publics.
La Chapelle Rhénane est conventionnée par la Ville de Strasbourg, la DRAC Grand Est et la Région Grand Est

Benoît Haller
Après un premier cursus d’études musicales en Alsace, Benoît Haller étudie la direction d’ensembles musicaux auprès de Hans Michael Beuerle à la Musikhochschule de Freiburg im Breisgau, où il obtient en 1996 son diplôme supérieur avec les félicitations du jury. De nombreuses classes de maître auprès de personnalités telles qu’Éric Ericson, Pierre Cao ou Frieder Bernius viennent compléter la formation du jeune musicien. Parallèlement, de 1994 à 1997, il travaille le chant avec Hélène Roth à Strasbourg, puis à partir de 1997, auprès de Beata Heuer-Christen (chant), Gerd Heinz (opéra) et Hans Peter Müller (mélodie) à la Musikhochschule de Freiburg, où il interprète en 2000 le rôle de Ferrando dans Così fan tutte de Mozart. En 2002, il incarne Albert Herring dans l’opéra éponyme de Britten, obtenant son diplôme supérieur de chanteur d’opéra. Pendant ces années d’eétudes, de nombreuses tournées avec des ensembles tels que le Collegium Vocale Gent de Philippe Herreweghe ou le Kammerchor Stuttgart de Frieder Bernius ont mené Benoît Haller à travers toute l’Europe, à Hong-Kong, en Australie, en Corée, en Ukraine et aux États-Unis.
Le ténor est régulièrement amené à se produire sur scène, et ce plus particulièrement dans l’opéra baroque (Almira de Händel, King Arthur de Purcell). Il se consacre avec bonheur à l’interprétation de l’œuvre de Bach (passions et cantates), mais aussi à celle de grands oratorios classiques et romantiques (Mozart, Haydn, Mendelssohn, Berlioz). Parmi ses enregistrements discographiques en tant que chanteur, on compte Les sept paroles du Christ de Schütz avec Akadêmia (Françoise Lasserre), l’Oratorio de Noël de Rosenmüller avec Cantus Cölln (Konrad Junghänel), des Cantates de Telemann avec le Balthasar Neumann Ensemble (Thomas Hengelbrock), les Vêpres de Mozart sous la direction de Peter Neumann, ou encore la Messe des Morts de Gossec (Jean-Claude Malgoire).
Parallèlement au travail de la Chapelle Rhénane, Benoît Haller poursuit sa carrière de chanteur et de pédagogue dans les domaines de l’art lyrique, de la musique ancienne et de la direction de chœurs et d’orchestres. Le ténor est régulièrement amené à se produire sur scène, et ce plus particulièrement dans l’opéra baroque.
En 2021, Benoît Haller prend la direction du Festival Voix et Route Romane, seule manifestation en France à se consacrer exclusivement au répertoire médiéval.
.

→ Site web  >> La chapelle Rhénane

Image d’illustration : W. Bouguereau – https://www.artrenewal.org/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑