ALEP, LA COSMOPOLITE

EXPLORATEURS ET MISSIONNAIRES

SAMÂ-Ï

musique ancienne sacrée et traditionnelle

CANTICUM NOVUM
Emmanuel Bardon Direction

samedi 28 août | 20h30 | Abbaye d’Etival 


CONFÉRENCES
17h – Conférences et rencontres d’avant concert :
* Emmanuel Bardon et quelques musiciens
« à propos du concert »
* Damien Parmentier
« Les grands voyages vers l’orient ; Marco Polo »


〉  Programme

I Parthénos simeron – Kontakio de Noël – Liturgie Bysantine – Romanos le Mélode – VIe siècle
A narchos Theos – Kalanda byzantins – Codex Gritsanis – XVIIe siècle
Salindi bahceye girdi – Tradition Alevie – Erzurumpu Emrah – XVIIIe siècle
Qumrike – Tradition Kurde
Hymnes Syriaques – Syrie
Ya Mariam el bekr – Tradition Maronite
Kürdilihicazkâr saz semaï – Kemani Tatyos Enserciyan – Tradition Ottomane
Zarani el-mahbub – Mouachah Syrie
Ya rasha hal fatta – Tradition Arabo-andalouse
A madre de Jesu Christo – Cantiga 302 – Cantigas de Santa Maria – Espagne
En la excola de l’aliança – Romance séfarade
Christos Yenetay – Tradition Greque
Quantas sabedes – Cantiga de Amigo – Espagne
Gran piadad – Cantiga 105 – Cantigas de Santa Maria – Espagne
Lo Berde – Tradition Kurde
Saranta méres – Kalanda de Noël – Tradition Grecque – Thraces
Do sta Lianochortaroudia – Tradition Grecque – Thraces
Es Kiser Hampartsum e – Tradition Arménienne

〉  Canticum Novum / Emmanuel BARDON direction

Gulay Hacer Toruk, Emmanuel Bardon chant
Nolwenn Le Guern vièles
Aliocha Regnard, nyckelharpa & fidula
Marie-Domitille Murez harpe
Bayan Rida oud & chant
Spyros Halaris kanun
Artyom Minasyan, Duduk
Henri-Charles Caget percussions
Ismaïl Mesbahi percussions


« Canticum Novum casse un certain nombre de codes et débarrasse la musique de son image guindée et réservée aux élites pour renouer avec un public plus populaire et rendre la parole aux musiciens. « *  (Arte)


À la croisée des répertoires traditionnels syriens et de l’identité cosmopolite de Canticum Novum, Samâ-ï évoque ce carrefour culturel que fut l’ancienne Alep et l’imprégnation musicale des cultures en présence.
La cité d’Alep, une des plus anciennes cités du monde, antique capitale d’un royaume Amorrite, fut également un point commercial névralgique au débouché d’une des routes de la soie, et bâtit sur le long terme sa prospérité sur les échanges commerciaux et sur sa place dans les enjeux stratégiques au Proche-Orient ancien et médiéval. Au fil des conquêtes et des dominations, la ville a développé une forte tradition multiculturelle nourrie de ses communautés byzantines, arabes, turques, kurdes, séfarades, et incluant la variété méconnue et pourtant étonnante de la chrétienté d’Orient faite de chrétiens maronites, de grecs-orthodoxes, d’Arméniens, de chrétiens syriaques, nestoriens et coptes.
Avec Samâ-ï, Canticum Novum rend compte de la richesse et de la complexité des registres poétiques, littéraires, linguistiques qui ont mûri dans ce creuset fertile des religions et cultures dont on voit qu’elles ne furent jamais des blocs imperméables, fixes et identitaires mais des passerelles entre les hommes, leurs besoins de créativité et leurs aspirations spirituelles. Ce programme est enrichi des créations inédites de l’oudiste syrien Bayan Rida, qui a intégré en 2019 le collectif de Canticum Novum.


Canticum Novum
→ Site web  >> Canticum Novum

En redécouvrant et interprétant des répertoires de musique ancienne, Canticum Novum tisse des liens entre la musique d’Europe occidentale et le répertoire du bassin méditerranéen, riche de l’union du monde chrétien et d’un orient marqué d’une double hérédité juive et mauresque. Ces programmes reflètent par ailleurs une autre ambition de Canticum Novum, celle de positionner l’aventure humaine et l’interculturalité au cœur de ses projets et d’interroger sans cesse l’identité, l’oralité, la transmission et la mémoire. Les œuvres interprétées par Canticum Novum (équipe de 3 à 15 chanteurs et instrumentistes selon les configurations) permettent de redécouvrir les répertoires méditerranéens mais aussi afghans, turques, persans, arabes, séfarades, arméniens, chypriotes du XIIIe siècle au XVIIe siècle. Ces musiques à la croisée des chemins, des cultures, des expressions artistiques sont étonnamment vivantes après 800 ans de partage, d’une énergie exaltante, témoignage de diversité, de respect et de tolérance.

Canticum Novum est créé par Emmanuel Bardon en 1996. L’ensemble, actuellement en résidence à l’Ancienne Ecole des Beaux-Arts de Saint-Étienne, a été accueilli au sein de L’Opéra-Théatre de la ville, de 2008 à 2012. Depuis 2009, Canticum Novum organise chaque année dans la Loire, un festival de musique ancienne autour de la rencontre des peuples et des cultures: Le Festin Musical.

Les programmes de Canticum Novum, sont aussi riches que diversifiés: l’Espagne des trois cultures (programmes Paz, Salam & Shalom en 2010, Légendes de Catalunya en 2011) côtoient le bassin méditerranéen (programmes Kypros en 2015, Laudario en 2016, T(h)races en 2016 et Emzara en 2017) et l’Empire Ottoman (programmes Aashenayi en 2013, Topkapi en 2014, Ararat en 2015 et Sefardi en 2017). Parallèlement, l’Ensemble propose deux spectacles tout public aux scénographies oniriques: Hayim Toledo 1267 en 2011 (conte musical pour théâtre d’ombres) et Bülbül (flânerie musicale autour de la méditerranée) en 2015, tous deux conventionnés par les Jeunesses Musicales de France.

Aux côtés de l’ensemble, le label Ambronay (en collaboration avec le distributeur Harmonia Mundi) édite trois disques de Canticum Novum : Paz, Salam & Shalom en 2011, Aashenayi en 2015 (plébiscité par la presse spécialisée et la presse nationale) et Ararat en 2017. Ces deux derniers programmes font par ailleurs l’objet de captations pour la télévision par les Films de la Découverte.

Par ailleurs, Canticum Novum réalise plus de quarante concerts chaque année, en France et à l’étranger. L’Ensemble est régulièrement invité à des Festivals d’envergure tels que le Festival de Radio France, La Folle Journée de Nantes, le Festival d’Ambronay, le Festival de Musique Baroque de Pontoise, le Festival de Musique Sacrée de Perpignan, le Festival de Sylvanès, le Festival de la Chaise-Dieu, l’Estival de la Bâtie d’Urfé, le Festival de Labeaume en musiques ou encore le Festival de Musique et d’Art Baroque en Tarentaise. L’Ensemble est accueilli au sein de scènes nationales telles que le Théâtre du Châtelet de Paris, de Melun-Sénart, de La Roche-sur-Yon, de Montélimar, de Cherbourg, l’Opéra de Lille ou de Clermont-Ferrand. Enfin, Canticum Novum mène depuis dix ans de nombreuses actions pédagogiques visant à sensibiliser le jeune public aux répertoires de musiques anciennes et collabore étroitement avec différentes structures telles que le Centre Culturel de Rencontres de Noirlac ou encore La Mégisserie de Saint-Junien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑