> RELIQUAIRE II

Concert n°1
ELOQUENTIA / CANTATES DE WEIMAR
Johann Sebastian BACH

Ensemble ALIA MENS
Olivier Spilmont direction
samedi  25 juillet|ancienne abbatiale de Moyenmoutier |19h30


 Concert n°2
SUITES POUR VIOLONCELLE
Johann Sebastian BACH

Emmanuelle BERTRAND cello
samedi  25 juillet|abbaye de Moyenmoutier | 21h30


CONFERENCES
→ (en cours)


CONCERT n°1 

〉  Ensemble Alia Mens / Olivier Spilmont direction

Solistes Alia mens

〉 Elodie Fonnard, soprano
〉 Paul Antoine Benos, alto
〉 Hugo Hymas, ténor
〉 Florian Hille, basse

〉  Programme
Cantate BWV 12 (1714)
Cantate BWV 131(1713)
Cantate BWV 161 (1716)


ELOQUENTIA

« Jean-Sébastien Bach a porté le principe baroque du “discours musical” à la plus haute perfection. Si ses compétences et ses intérêts couvraient tous les domaines imaginables de la création musicale, la rhétorique constituait l’un des points centraux de la construction de toutes ses œuvres. Bach construisait consciemment ses œuvres selon l’art de la rhétorique, et le “discours sonore” était pour lui la seule forme de musique. […]
Chez Bach, texte et musique sont liés d’une manière intime. Cette relation directe et inouïe est de la plus grande importance pour nous, musiciens. Nous ne séparons donc pas le texte de la musique, nous ne cherchons pas simplement à faire une belle musique, avec des paroles qui y seraient plus ou moins bien adaptées, mais au contraire nous voyons une combinaison idéale du mot et du son, et une interprétation idéale, qui chez Bach se réalise souvent à plusieurs niveaux.
Autrement dit, le chanteur chante un texte, l’orchestre commente ce texte, sans se contenter uniquement de l’accompagner, il l’interprète, il en explique le contenu dans le sens que Bach a voulu lui donner. C’est donc l’idée de sermon qui est sous-jacente. Bien entendu, un sermon dont l’expression verbale et l’interprétation musicale et rhétorique s’effectuent à plusieurs niveaux simultanément et qui contiendrait aussi l’élément gestuel dans l’esprit de l’ancien drame musical, tout cela tel que ce serait inconcevable sous une forme purement parlée.
La découverte de cette pluralité de niveaux suppose bien entendu une analyse précise de la part de l’interprète ; chaque partie instrumentale doit donc recevoir sa propre configuration rhétorique, laquelle contredit fréquemment le texte chanté ; ce n’est que de l’effet d’ensemble que se dégage le sens, le plus souvent moral et pédagogique. »

Référence :
Nikolaus Harnoncourt, Der Musikalische Dialog. Gedanken zu Monteverdi, Bach und Mozart (Residenz Verlag, Salzburg und Wien, 1984) ; Le dialogue musical (Monteverdi, Bach, Mozart), traduit de l’allemand par Dennis Collins, Paris, Gallimard, 1985.

Ensemble Alia Mens

L’ensemble de musique baroque Alia Mens réunit chanteurs et instrumentistes pratiquant sur instruments historiques sous la direction du claveciniste Olivier Spilmont. Depuis 2012, l’ensemble effectue un travail de recherche et d’interprétation particulièrement approfondi de l’œuvre de J.S. Bach, aussi bien de sa musique sacrée qu’instrumentale. Le premier disque d’Alia Mens, « La Cité Céleste », consacré aux cantates de Weimar de J.S. Bach, a ainsi été salué par les médias et la critique ( Gramophone, ClassicNews, France Musique…).
L’ensemble est invité partout en Europe et Outre Atlantique. On a pu l’entendre entre autres à l’Opéra de Lille, au Midsummer Festival, à la Barcarolle de Saint-Omer, au Théâtre d’Arras, au Teatro di Vicenza en Italie, au Bozar de Bruxelles, aux Tage Alter Musik de Regensburg en Allemagne, …
Alia Mens est invité entre autres au Festival d’Ambronay, à la Salle Bourgies de Montréal au Québec, au Festival Baroque de Malte, …

Ensemble Alia Mens , Cantate BWV 12 J.S Bach « Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen »

Olivier Spilmont se produit en tant que soliste sur les scènes nationales et internationales en compagnie de Pierre Hantaï, Maude Gratton, et le Concert Français (Bozar de Bruxelles, Opéra de Lille, Teatro di Vicenza en Italie, …).
Il crée alors l’ensemble vocal et instrumental Alia Mens, plus spécifiquement tourné vers le répertoire baroque.
Avec Alia Mens, il mène plusieurs projets d’envergure, anime des master classes en Conservatoires, se produit sur plusieurs scènes nationales en France (le Bateau Feu de Dunkerque, le Phénix à Valenciennes, le Théâtre d’Arras, l’Opéra de Lille, la Barcarolle de Saint Omer…) et donne de nombreux concerts dans les festivals d’Uzès, Lille, Misdummer Festival, Festival du Mont Blanc, la Chabotterie, Festival Musique et Mémoire, Tage Alter Musik de Regensburg en Allemagne, …
Depuis 2012, Olivier Spilmont consacre une grande partie de son travail avec Alia Mens à l’oeuvre de Johann Sebastian Bach.
En 2017, il sort le premier disque de son ensemble, La Cité Céleste, dédié aux cantates de Weimar, qui reçoit un très bon accueil des critiques.


CONCERT N°2
RELIQUAIRE

〉  Emmanuelle Bertrand violoncelle

〉  Programme
Suites pour violoncelle n° 2, 3, 6

« Le violoncelle français a sa muse, elle s’appelle Emmanuelle Bertrand »
Diapason, décembre 2015.

Révélée au grand public par une Victoire de la Musique en 2002, Emmanuelle Bertrand a été élue Artiste de l’année 2011 par le magazine Diapason et les auditeurs de France Musique (Diapason d’Or de l’année pour son disque Le violoncelle parle). En 2017 l’Académie des Beaux-Arts lui décerne le prestigieux Prix d’Interprétation Simone et Cino Del Duca.
Formée aux CNSM de Lyon et Paris, elle reçoit de nombreuses distinctions : lauréate du Concours International Rostropovitch, Premier Prix du Concours de Musique de Chambre du Japon, Prix de l’Académie Internationale Maurice Ravel…
Dès 1999, elle travaille avec le compositeur Henri Dutilleux qui parle d’elle comme d’une « véritable révélation ». Elle est dédicataire d’œuvres de Nicolas Bacri, Édith Canat de Chizy, Pascal Amoyel, Bernard Cavanna ou Thierry Escaich. Elle a également donné en première mondiale Chanson pour Pierre Boulez de Luciano Berio.
Passionnée de musique de chambre, elle forme un duo avec le pianiste Pascal Amoyel et fonde en 2017 le Stimmung Trio avec le violoniste Christophe Giovaninetti et le pianiste Michaël Lévinas.
En tant que soliste, on a pu l’entendre notamment avec l’Orchestre Symphonique de Lucerne, du Grand Montréal, l’Orchestre National d’Ukraine, le BBC National Orchestra of Wales…
Ses enregistrements parus en solo et en duo avec le pianiste Pascal Amoyel ont tous été récompensés par la critique nationale et internationale (Gramophone, ffff Télérama, Cannes classical award, Diapason d’or…)
Elle enregistre l’Intégrale des Suites de Bach qui paraissent en octobre 2019 (Harmonia Mundi) et obtiennent 5 Diapason d’or et 5 étoiles Classica….elles seront interprètées ce soir.


→ Site web  >> Emmanuelle Bertrand

→ Site web  >> Alia Mens

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑