> SAN MARCO…1600/1750

PASSIONS

LES CRIS DE PARIS
Geoffroy Jourdain direction

Cathédrale de Saint-Dié des Vosges | samedi 22 août |20h30


CONFERENCES 

 en cours
→ Toutes les conférence (s)


〉 Ensemble Les Cris de Paris
Geoffroy Jourdain direction

〉 Programme
Tarquinio MERULA (1595-1665)
Hor che’l tempo di dormire / Ciaccona
Claudio MONTEVERDI (1567-1643)
Crucifixus a 4 (Selva Morale e Spirituale)
Ritornella (Chi vol che m’innamori)
Orfeo, Sinfonia acte II
Cantate domino (Selva Morale e Spirituale)
Adoramus te
Hor che’l ciel e la terra (Livre VIII de madrigaux)
O Jesu mea vita
Laudate Dominum (Selva Morale e Spirituale)
Dixit Dominus (Selva Morale e Spirituale)
Beatus vir (Selva Morale e Spirituale)
Antonio LOTTI (ca 1667-1740)
Crucifixus a 6 / Crucifixus a 8 / Crucifixus a 10
La vita caduca, « In una siepe ombrosa »
Antonio CALDARA (1670-1736)
Crucifixus a 16
Francesco CAVALLI (1606-1676)
Salve Regina


Venise célèbre la polychoralité au XVIe siècle dans les tribunes de San Marco, la naissance de l’orchestre baroque et l’avènement de l’art lyrique dans les premiers opéras publics au XVIIe, le règne du chanteur soliste au XVIIIe.
Elle n’est plus tout à fait sur terre, mais pas non plus dans la mer. Elle est à la fois orientale et occidentale.
« Elle n’est pas là-bas, mais là-haut » dira un jour Casanova à la marquise de Pompadour.
Comment alors imaginer qu’on y composa une musique sacrée qui ne soit pas théâtralement incarnée ? De la musique profane qui ne soit pas inspirée de transcendance ?
C’est sur cette lande aux contours incertains que Les Cris de Paris s’installent pour leur deuxième opus chez Harmonia Mundi. Après Melancholia, qui se dédiait à l’avant-garde musicale de la fin de la Renaissance en la plongeant dans une thématique nocturne, voici Passions.
En compagnie de Gabrieli, Monteverdi, Cavalli pour les plus connus, mais aussi de Legrenzi, Lotti, Marini, c’est un pan important de la musique baroque vénitienne qui est dévoilé, à travers un choix d’œuvres marquées par le sceau de l’audace et de la nouveauté. De la voix seule accompagnée à des mosaïques à 16 voix réelles, déployant des formations instrumentales également variables, Les Cris de Paris plongent avec curiosité dans le pathos vénitien.

Ensemble Les Cris de Paris / Geoffroy Jourdain direction

Créés et imaginés par Geoffroy Jourdain, Les Cris de Paris interprètent principalement le répertoire vocal et instrumental du début du XVIe siècle à nos jours.
Leur démarche artistique est le reflet de la richesse et de la variété des parcours des artistes qui participent à leurs productions ; ils peuvent être trois comme quatre-vingt, avec parmi eux des compositeurs, des arrangeurs, des comédiens, des metteurs en scène, des instrumentistes, des danseurs, des directeurs d’ensembles, des chefs de chœur, des plasticiens, des créateurs sonores, des pédagogues…
Curieux et passionnés, ils s’investissent avec la même audace dans la redécouverte d’œuvres méconnues que dans l’exploration des potentialités de la voix au sein de la création contemporaine.

Geoffroy Jourdain
Parallèlement à des études de musicologie en Sorbonne et à des recherches dans les fonds musicaux italiens de plusieurs bibliothèques européennes, Geoffroy Jourdain s’implique très tôt dans la direction d’ensembles vocaux et fonde, alors qu’il est encore étudiant, les Cris de Paris, rapidement reconnu pour l’audace de son projet artistique, et pour son investissement en faveur de la création contemporaine.
Il s’intéresse à la mise en œuvre de dispositifs de création de spectacles musicaux novateurs, en compagnie de metteurs en scène, de comédiens, de chorégraphes et de plasticiens.
Aux côtés de Benjamin Lazar, il crée de nombreuses formes lyriques et de théâtre musical.
Il est invité par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Paris à diriger des ouvrages lyriques (Orphée et Eurydice puis Iphigénie en Tauride de Gluck, L’Orfeo de Monteverdi), mais également par des ensembles, comme Capella Amsterdam ou le chœur de l’Orchestre Symphonique de Sao Paulo ; François-Xavier Roth lui confie son orchestre Les Siècles (Israël in Egypt de Haendel)…
Il a suscité et créé des œuvres de Beat Furrer, Mauro Lanza, Marco Stroppa, Francesco Filidei, Oscar Strasnoy (dont l’opéra Cachafaz), Ivan Fedele, mais se passionne également pour le répertoire des 17ème et 18ème siècles et pour l’ethnomusicologie.
Sa curiosité pour des répertoires variés et l’originalité de la démarche avec laquelle il les aborde l’ont amené à se produire aussi bien à l’Opéra Comique qu’à l’IRCAM ou à la Cité de la Musique, au festival Présences de Radio-France comme à la Biennale de Venise, à être accueilli en résidence à l’abbaye de Royaumont, aussi bien qu’à l’opéra de Reims, à être un artiste privilégié du festival de Beaune ou de celui de la Chaise-Dieu.
Avec Olivier Michel, administrateur des Cris de Paris, il co-dirige depuis le mois de mars 2015 La Pop (Quai de Loire, Paris).

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑