> BAROQUE TOUTE

créationF

MYTHOLOGIE(S)
Europe et Jupiter

LES LUNAISIENS | STRADIVARIA
Arnaud Marzorati | Daniel Cuiller

Début Septembre (en cours) | Ville de Senones | Musée Epinal 


〉  Ensemble Stradivaria / Daniel Cuiller direction
〉  Ensemble Lunaisiens / Arnaud Marzorati direction
〉 Pierre Senges  écrivain
〉 François Xavier Guinnepain création lumière – scénographie

Solistes

〉 Julie Daviet, soprano
〉 Jean Christophe Lanièce baryton
 

〉  Programme
Jean-Philippe Rameau Pygmalion – Ouverture Air de l’Amour / Les Boréades – Air de la nymphe  / Castor & Pollux – Nature et amour
Antonio Vivaldi  l’Été – l’orage
Marc-Antoine Charpentier Tristes déserts
Jean-Baptiste Stück Venez sanglante haine
Rebel et Francœur Pirame & Thisbé – Danse des africains | Duo guerrier
Nicolas Bernier Jupiter & Europe – Cantate
Jean-Féry Rebel Mélodrame – Texte sur « les Élémens »
Jean-Marie Leclair Scylla & Glaucus – Ah, que la vengeance a de charme
Marin Marais Tempête – Alcione
Pierre Montan Berton Chaconne

 


PREAMBULE

La Mythologie, les légendes qui s’y sont développées, la littérature qui l’a rendue contemporaine, les artistes qui se sont penchés sur les mythes d’une civilisation, tout contribue à une approche onirique de notre histoire.
C’est dans cette perspective que ce concert est construit et dialogué autour de quelques personnages fameux dont les noms et les aventures parleront à chacun de nous.
Autour de l’histoire de Jupiter descendu sur terre travesti en taureau pour séduire la princesse phénicienne Europe, voilà la mythologie rendue vivante grâce à la musique !
Dans le choix des œuvres qui vont se succéder, le siècle des Lumières vient à point pour illustrer ce conte magnifique !
Daniel Cuiller

A partir de quelques toiles de maîtres d’une collection qui faisaient la gloire d’un prince germanique dans la Lorraine du XVIIIe siècle(*), Daniel Cuiller et Arnaud Marzorati se sont saisis, avec gourmandise, de ce sujet qui interrogent alors les penseurs, les artistes et bien entendu les musiciens : « comment peindre en musique nos sentiments et nos passions? »… Le musicien Nicolas Bernier, apporte sa réponse avec la cantate Europe et Jupiter, fil rouge d’un conte musical écrit pour le Festival des Abbayes et qui rassemble des oeuvres figurant parmi les grands moments de la musique baroque. Les grands personnages mythologiques, en sont le plus souvent les acteurs, comme aujourd’hui encore, transfigurés ou pas.


europe et jupiter

LA COLLECTION SALM

La collection des princes de Salm, saisie lors de la Révolution française (1793), constitue le cœur de la collection Beaux-Arts du Musée départemental d’art ancien et contemporain, depuis son ouverture en 1828. Le fonds resté en France etait riche d’une centaine d’œuvres l’autre partie de la collection, conservée par le prince lors de la Révolution, se trouve aujourd’hui au château des princes de Salm à Anholt (Allemagne).
La collection Salm constitue un fonds d’une qualité exceptionnelle, et parmi cet ensemble figurent en effet les grands noms de la peinture des Écoles du Nord et de la France, mais aussi de l’Italie pour les XVIIe et XVIIIe siècles.


Jenny Daviet Une présence théâtrale imposante et une musicalité naturelle ont mis en avant la soprano française Jenny Daviet comme un talent polyvalent au répertoire éclectique. Elle fera ses débuts sous la direction de Francois-Xavier Roth, ou pour la Grande Messe en Ut mineur de Mozart dirigée par Claire Gibault. Elle retrouvera la musique de J.S Bach pour la Messe en Si mineur avec le Ulster Orchestra.
Parmi les moments forts de sa jeune carrière, on retrouve les Poèmes pour Mi de Messiaen avec le Bayerische Rundfunk Orchester, Bouchara de Vivier pour la Kölner Philharmonie et le Requiem de Fauré pour le Festival international Rostropovich à Moscou sous la direction de Kazuki Hamas.
En récital, Jenny a beaucoup joué avec Les Siècles et François Xavier Roth avec des programmes comprenant Stravinsky, Delage, Debussy et Satie.
Jenny Daviet a commencé ses études musicales en tant que pianiste au sein du CRR de Poitiers, avant de rejoindre le Conservatoire à rayonnement régional de Paris sous la direction de Laurence Equilbey.

Jean-Christophe Lanièce après une formation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, plusieurs rôles lui font aborder la scène avec beaucoup d’enthousiasme à l’Académie Baroque d’Ambronay, dans la dernière saison de la Philharmonie ou au Festival Messiaen.
Passionné également par le répertoire de chambre et l’oratorio, il se produit dans des récitals au Petit Palais à Paris avec la pianiste Flore Merlin ou à la fondation Singer-Polignac. Il est soliste pour le Choeur de l’Orchestre de Paris à la Philharmonie dans les Liebeslieder Walzer de Brahms (dir. Lionel Sow) ou Auferstehung und Himmelfahrt Jesu (C.P.E. Bach) sous la direction d’Hervé Niquet.
Cette saison, on peut l’entendre à l’Opéra Comique avec l’Ensemble Pygmalion, dans la saison de La Philharmonie, Le Concert Spirituel d’Hervé Niquet ou en collaboration avec le Palazetto Bru-Zane.
Jean-Christophe est Révélation Classique Adami 2017.

Depuis 1987, Stradivaria – Ensemble Baroque de Nantes, dirigé par le violoniste Daniel Cuiller, renoue avec la musique des grands compositeurs de l’époque baroque. L’Ensemble s’attache à interpréter le répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles en respectant l’exigence historique de ce patrimoine musical.
L’Ensemble acquiert ainsi une réputation de premier plan, à commencer par la France où Stradivaria se produit sur les scènes baroques et classiques, présent dans de nombreux festivals ; au Canada, en Belgique, aux Pays-Bas, en Italie, ainsi que sur les scènes les plus prestigieuses d’Asie (Japon, Chine, Vietnam, Inde).
Cette réussite, alliée à la profession de foi artistique de Daniel Cuiller, est naturellement illustrée par de nombreux enregistrements salués par la critique internationale.

Faire chanter la mémoire : avec ses Lunaisiens, Arnaud Marzorati propose au public de (re)découvrir la chanson française, de ses origines au XXe siècle. En explorant ce répertoire, trop souvent oublié dans les bibliothèques, ce baryton passionné de littérature remet au goût du jour les premières chansons à textes de l’histoire. Des œuvres qui sont autant de témoignages précieux du passé, de l’aventure humaine et de la musicalité foisonnante propre à chaque époque.
Du récital à l’opéra de poche, l’ensemble, à géométrie variable, sillonne le territoire à la rencontre du public. Il lui propose une porte d’entrée inédite dans la musique, au contact du patrimoine français.
En 2020, l’ensemble est en résidence au Festival des Abbayes en Lorraine et à La Barcarolle de Saint-Omer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑