2020…Rencontres

rencontres20
design graphique / Antoine Caquard

L’esprit des lieux. Rencontres

Chers partenaires et amis du festival,

les nombreux rebondissements sanitaires ne nous ont pas permis d’organiser la saison du festival telle qu’elle avait été présentée. En commun accord avec les ensembles musicaux invités, nous avons jugé qu’il était plus sage d’annuler la saison 2020 et de la reporter en 2021, en conservant les concerts prévus.

Cependant avec quelques artistes nous souhaitons montrer à notre fidèle public et à nos partenaires, combien nous les remercions de nous accorder leur confiance et leur dire qu’il n’y a ni découragement des équipes, ni abandon de cette belle aventure née il y a dix-sept ans déjà.

C’est donc au tout début du mois de septembre, que seront proposées plusieurs rencontres avec quelques acteurs de ce festival, qu’ils soient musiciens, chanteurs, comédiens ou historiens.     Le thème 2020, passion, héroïnes et héros laisse place à mythologies. Emmanuelle Bertrand, Les Cris de Paris, Stradivaria, Les Lunaisiens ouvriront en quelque sorte une longue saison du festival qui s’achèvera, nous l’espérons tous, à la fin de l’été 2021.

Ainsi le spectacle continue et il continuera.


RENCONTRE N°1 dans les coulisses d’un opéra…

vendredi 04 + samedi 05 septembre  |  Abbaye de Moyenmoutier

LES CRIS DE PARIS
Actéon  Marc Antoine Charpentier (1643 – 1704)

→Direction Geoffroy Jourdain

→Constantin Goubet, ténor – Actéon
→Adèle Carlier, soprano – Diane
→Marielou Jacquard, mezzo-soprano – Junon

Les Cris de Paris

Anara Khassenova soprano
Eugenie de Mey Alto
Thomas Lefrançois Ténor
Florent Baffi Basse
Evolène Kiener Flûte
Julien Martin Flûte
Fréderic Baldassare Violoncelle
Lucas Peres Basse de violon
Diego Salamanca Théorbe
Jean Miguel Aristizabal Clavecin

Remerciements : Thierry Bohlinger

PROPOS

Au cours d’une chasse, Actéon surprend au bain la déesse Diane et ses compagnes alors qu’elles croyaient se trouver à l’abri de tout regard indiscret. Diane s’en aperçoit et, furieuse de l’audace du chasseur, le métamorphose en cerf. Il est alors poursuivi et mis en pièces par ses propres chiens.
Marc-Antoine Charpentier, fidèle à ce récit que fait Ovide dans son livre III des Métamorphoses, compose un« opéra de chasse » au milieu des années 1680, bien loin des aimables idylles et divertissements précieux auxquels on destinait souvent ce type de court format. En effet, Actéon est un opéra fulgurant où, en seulement 40 minutes, le temps d’un acte divisé en six scènes, on passe du divertissement insouciant à la tragédie absolue.
Intuition géniale de la part de Charpentier et de son librettiste anonyme, l’opéra semble dérouler une intrigue « en temps réel » ; aucune ellipse temporelle, c’est bien en 40 minutes qu’Actéon accomplit son destin sous nos yeux.
Les Cris de Paris et leur complice Benjamin Lazar, ayant pour projet de réaliser un film en plan séquence de cet opéra, ont choisi de mettre en œuvre cette production de façon inédite, en réaction à la situation sanitaire actuelle.

Au lieu de s’adresser aux publics des festivals où ils devaient être accueillis cet été avec des productions « en ordre de marche », Les Cris de Paris traversent la France avec Actéon en format minimal (7 chanteurs et 6 instruments), réunissant à chaque fois des équipes différentes, et présentent un travail en cours, une étape dans la réalisation de cette production audiovisuelle, laquelle au final sera interprétée par l’ensemble des acteurs de cette tournée expérimentale.

jourdain1
Dans les coulisses de l’opéra, naissance d’un projet jusqu’à son aboutissement autour d’un final ! Dans les coulisses lors de deux journées avec Geoffroy Jourdain, musiciens et chanteurs.

Avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller dans le cadre de son programme “Ensemble, enchantons l’été”TM

les rendez-vous

18h15  et  20h45  •  Vendredi répétition publique (gratuit sur réservation*)
Samedi restitution de résidence (pré-réservation nécessaire*)
17h30  •  Ouverture au public et placement
18h00 – 18h30  •  Rencontre avec Geoffroy Jourdain « Dans les coulisses d’un opéra »
18h30 – 20h00  •  Restitution ( Tarif : 15 € sur réservation)


RENCONTRE N°2 — soliste…

samedi 05 septembre  | 21h | ND de Galilée Saint-Dié des Vosges
Tarif : 20 € sur réservation* | Ouverture au public et placement à 20h30

Emmanuelle BERTRAND
Suites pour violoncelle seul  
JS. Bach (1685 – 1750), première partie : suites n° 2, 3, 6

Cette deuxième rencontre, nous la ferons sous le thème du soliste, une soliste en l’occurrence, brillante, honorée par les récompenses et présente sur les scènes les plus prestigieuses… Et malgré tout, Emmanuelle Bertrand le confie, elle a atteint, avec l’enregistrement de ces Suites, le  « rêve absolu ».

eb
« Le violoncelle français a sa muse, elle s’appelle Emmanuelle Bertrand » – Diapason, décembre 2015.
Révélée au grand public par une Victoire de la Musique en 2002, Emmanuelle Bertrand a été élue Artiste de l’année 2011 par le magazine Diapason et les auditeurs de France Musique (Diapason d’Or de l’année pour son disque Le violoncelle parle). En 2017 l’Académie des Beaux-Arts lui décerne le prestigieux Prix d’Interprétation Simone et Cino Del Duca…Elle a enregistré l’Intégrale des Suites de Bach qui paraissent en octobre 2019 (Harmonia Mundi) et obtiennent 5 Diapason d’or et 5 étoiles Classica….elles seront interprètées ce soir.

Et la solitude du soliste… Pas vraiment si on la laisse nous parler de son violoncelle du luthier italien Carlo Tononi, un instrument du début du xviiie siècle qui l’a décidée à enregistrer ces six Suites pour violoncelle seul.
« Il était la voix que j’avais toujours attendue », confie-t-elle.


RENCONTRE N°3 — chanter pour la mémoire…

dimanche 06 septembre  |  Sur le « Sentier des Passeurs » : Traverses
Tarif : gratuit  |  Rendez-vous à 9h30 à Hélicoop (88210 Quieux)

LES LUNAISIENS
Chansons du bricolage  

Baryton — Arnaud Marzorati  |  Cornemuseux — Christophe Tellart  |  Basson — Mélanie Flahaut

Arnaud Marzorati et ses Lunaisiens, passeurs du patrimoine de la chanson française, racontent avec Les chansons de bricolages les labours, les moissons, la vie des bergers et ces métiers qui s’inspirèrent de l’eau, de la terre, du feu ou du vent… Rencontre au cœur de la nature, lors de l’exposition Traverses sur ce chemin de montagne entre les œuvres d’art et l’art des mots.

lunais
Arnaud Marzorati et ses Lunaisiens sont en résidence pour le Festival des Abbayes et participent à de nombreuses actions artistiques sur le territoire, tout au long de l’année.

Ce programme sera proposé aux enfants des écoles primaires et aux collégiens les 03 et 07 septembre.
Partenariat dans le cadre de la Biennale d’art organisée par Helicoop / www.hélicoop.fr


taureau4

Durant trois journées, Arnaud Marzorati, Daniel Cuiller et son Ensemble Stradivaria, les solistes Camille Poul et Aimery Lefevre poseront les premiers jalons, en version chambriste, du programme Mythologies, création pour la saison 2020 et qui sera finalisée en 2021.

RENCONTRE N°4  la création…partir de rien ?

vendredi 11 septembre  |  20h | Le Dépôt – Senones
Tarif : 20€ |  Restitution du séjour de création

STRADIVARIA – LES LUNAISIENS
Myhologie(s) 
J-P. Rameau, MA. Charpentier, Rebel et Francoeur…

Cette création devait se dérouler lors de cette saison, puis diffuser au plan national.
En dépit de ce contretemps, les ensembles Stradivaria et Les Lunaisiens proposent un temps fort, resserré et centré sur ce programme Mythologies, qui alternera concerts vocaux et instrumentaux autour d’œuvres baroques. Le programme complet, tel que conçu à l’origine, est prévu courant 2021.
Ces rencontres vous donnent rendez-vous avec la création et ses acteurs.

Le propos — Les œuvres illustrant l’Enlèvement d’Europe par Jupiter de Johannes Bœckhorst et Sébastien Leclerc s’affichaient sur les murs du palais des princes de Salm, dans la capitale de leur principauté , à Senones. Une partie de la collection saisie lors de la Révolution française, constitue le cœur du Musée départemental d’art ancien et contemporain des Vosges à Épinal. L’autre partie se trouve aujourd’hui en Allemagne, à Anholt, au château des actuels princes de Salm.

La création — « Peindre » en musique sentiments et passions si présents dans l’Olympe ?
Voici les éléments qui vont servir de base à la création Mythologies. L’écrivain Pierre Senges et le scènographe François Xavier Guinnepain, et bien entendu Daniel Cuiller et Arnaud Marzorati se sont saisis avec gourmandise de ce sujet.  Le musicien Nicolas Bernier, apporte sa réponse avec la cantate Europe et Jupiter, fil rouge d’un conte musical écrit pour le Festival des Abbayes et qui rassemble des œuvres figurant parmi les moments les plus flamboyants de la musique baroque. Les grands personnages mythologiques, en sont les acteurs, transfigurés ou pas.

strad
Arnaud Marzorati, Daniel Cuiller et son Ensemble Stradivaria, les solistes Camille Poul soprane et Aimery Lefevre baryton

Partenariat avec le Musée départementale d’Art ancien et contemporain / Mudaac


RENCONTRE N°5  musiciens…les grandes familles

samedi 12 septembre  |  11h | Bibliothèque dom Calmet – Abbaye de Senones 
Tarif : 20€ | Concert – rencontre suivie d’un apéritif

Jocelyne et Daniel CUILLER
Les sonatistes français
F. Couperin, JB Senaillé, J. Duphly, E. Jaquet de la Guerre, F. Francoeur

François COUPERIN (1668-1733) « Concerts Royaux » (1714)
Prélude, Allemande, Sarabande,  Gavotte
Jean-Baptiste SÉNAILLÉ (1687-1730) Sonate N° 6 du premier livre (1710)
Preludio, Allemanda, Adagio, Gavotta
Jacques DUPHLY (1715-1789, le 15 juillet !) La Félix (1748) à Madame Victoire
Elisabeth JAQUET de la GUERRE (1665-1729) Sonate N°1 du second livre (1707)
Largo, Allegro, Aria, Presto
François FRANCOEUR (1698 – 1787) Sonate n°6 du 1er livre
Prélude, Courante, Allemande, Sarabande, Rondeau

JDC
ClavecinJocelyne Cuiller  |  ViolonDaniel Cuiller

Au regard des grandes familles de musiciens, une question mérite d’être posée : la musique est-elle une passion transmissible ? Si l’on en croit Daniel et Jocelyne Cuiller, cela ne fait aucun doute : Guillaume,  au hautbois et Bertrand, au clavecin en sont les dignes héritiers. Réponse en musique avec deux grands spécialistes de la musique française du Grand siècle.


RENCONTRE N°6  soliste…la voix de la grâce

samedi 12 septembre  |  20h | Abbaye d’Etival
Tarif : 20€ (A) / 10€ (B) | Concert – conférence Damien Parmentier 18h

Ensemble STRADIVARIA
Instants sacrés

Arcangelo CORELLI (1653-1713)  Triosonata Opus 1 N°11
Jacques-Bénigne BOSSUET  (1627-1704) Sermon « sur la Doctrine de l’Église »
Alessandro SCARLATTI (1660 -1725) « Salve Regina »  (1716 – extraits)
Antonio CALDARA (1670 -1736)
« Diletti non piu vanto… » de Maddalena ai piedi di Cristo.
Francesco Maria VERACINI (1690-1768)   Sonata N°4 (Dresde 1716)
Georg Friedrich HAENDEL (1685-1759) « Salve Regina »

sacré
SopraneCamille Poul  LectureArnaud Marzorati  |  Viole de Gambe Jay Bernfeld | Violons Daniel Cuiller et Damien Pégeot  |  Clavecin Jocelyne Cuiller

Il y a les solistes qui partagent leur art avec un instrument, et puis ceux  qui n’ont comme partenaire que leur seule voix. Aria, cantates ou lied, opéra ou airs sacrés demandent une concentration, une précision qui doivent laisser place à l’aisance, la présence scénique teintées d’émotion. Cette tension est alors en harmonie avec celle du public. Moments précieux pour chacun. L’intensité du Salve Regina, de Hændel et de Scarlatti que nous offre Camille Poul accompagnée par Stradivaria, ouvre la voie vers une
autre musicalité, celle des mots, celle de Bossuet, servi par le talent d’Arnaud Marzorati.

WordPress.com.

Retour en haut ↑