Les Traversées Baroques >>> l’outre temps

Les reliques perdues…Adam et Eve

Il trionfo della porte per il peccato d’Adamo
Oratorio de Bonaventura Aliotti 1640 – 1690

LES TRAVERSEE BAROQUES
Etienne MEYER Direction

vendredi 12 juillet | abbaye de Moyenmoutier | 20h30


CONFERENCE | 17h30 

→ « la fabrique des reliques »  / Damien Parmentier (historoien et médiéviste)

Itinéraire de la création / 5 jours / En résidence de crétion à l »abbaye de Senones, les Traversées Baroques vous proposent un itinéraire de la création . Chacun pourra assister à l’évolution d’une oeuvre dans sa recréation (jours et horaires seront précisés plus tard).

→ Toutes les conférences et rencontres


CONCERT | 20h30

Ensemble Les Traversées Baroques

〉 Direction Etienne Meyer

〉 solistes
Vincent Bouchot, Adam
Capucine Keller, Ève
Anne Magouët, la Raison (Ragione)
Renaud Delaigue, Senso (le sens), Lucifer (Lucifer), Iddio (le Créateur)
Paulin Bündgen, la Mort

〉 Mise en espace : Jeanne Desoubeaux

〉 Les Traversées Baroques
Violon baroque : Jasmine Eudeline, Saskia Birchler
Cornet à bouquin et flûte à bec : Judith Pacquier, Liselotte Emery
Basson : Monika Fischaleck
Viole de gambe : Ronald Martin Alonso
Violone : Elodie Peudepièce
Théorbe : Matthias Spaeter
Clavecin et orgue : Laurent Stewart


Bonaventura Aliotti 1640 – 1690

Il trionfo della porte per il peccato d’Adamo
Le triomphe de la mort par le péché d’Adam
Oratorio (1677)

En 1686, est présentée à la cour de Francesco II d’Este à Modène une œuvre qui suscite l’admiration de tous : Il trionfo della porte per il peccato d’Adamo. Ce dialogue, composé et créé en 1677 à Ferrare par Bonaventura Aliotti, confronte Adam et Ève à la tentation, mais aussi à leur passion amoureuse, à leurs tourments et à leurs doutes.

Nous découvrons ici l’histoire du péché originel vue par le prisme des personnages principaux : la dimension humaine – donc fragile – des états d’âme d’Adam et d’Ève en offre un éclairage nouveau. L’œuvre débute par un somptueux duo dans lequel ils avouent s’aimer d’un amour que rien ne peut dissoudre. Mais la Raison met Adam en garde : l’amour sur terre est le père des remords. Elle lui demande donc de s’éloigner d’Ève et de rester fidèle à son créateur. La Mort, qui rôde sans pouvoir entrer dans le jardin, s’associe à Lucifer dans le but de régner sur le monde. Le Sens, aliéné jusque là par la Raison, se rebelle également. Lucifer se rend auprès d’Ève pour la tenter. Elle croque le fruit défendu, et use de ses charmes pour faire vaciller Adam – qui finit par céder en l’entendant chanter son désespoir dans un sublime lamento : « que puis-je espérer, si mon amour n’est pas partagé ? ». Le Créateur apparaît alors : dans sa vengeance, la clémence domine malgré tout…

Bonaventura Aliotti est un frère franciscain sicilien également connu sous le nom de Padre Palermino. Il se forme à Palerme, puis se rend à Modène en 1674, puis à Ferrare. Il y est employé en tant qu’organiste par l’Accademia della buona Morte, une confrérie ayant pour mission d’aider les prisonniers et les condamnés à mort.
Aliotti était l’élève de l’organiste Giovanni Battista Fasolo (auteur d’Annuale , publié en 1645, texte influent sur le jeu de l’orgue) et chef de la cathédrale de Palerme, Bonaventura Rubino. En mars 1671, Aliotti s’installe à Padoue. Là, travaillant avec Pallavicino, Aliotti composa de la musique sacrée jusqu’à ce que, probablement pour trouver un climat plus confortable, il déménage en octobre 1674 à Ferrare pour prendre un poste d’organiste à l’église de la Confraternita della Morte . On sait qu’il a écrit au moins onze oratorios dont quatre seulement ont survécu.

traversee baroques2g
Direction : Etienne Meyer et Judith Pacquier

Ensemble Les Traversées Baroques / Direction Etienne Meyer
→ Site web  >> Les Traversées Baroques

Ensemble vocal et instrumental consacré principalement à la restitution des musiques anciennes, Les Traversées Baroques sont nées en 2008. Prendre des chemins de traverses, explorer de nouveaux univers culturels et musicaux… Judith Pacquier (direction artistique) et Etienne Meyer (direction musicale), fondateurs de l’ensemble, réunissent autour d’eux des musiciens d’horizons différents pour redonner vie à des répertoires méconnus venant d’Italie, de Pologne, de République tchèque ou encore d’Allemagne. Ce sont des programmes originaux donnés en concert ou encore reconstitués sur scène quand il s’agit d’opéras, enregistrés au disque ou transmis dans le cadre d’ateliers et de masterclass, le tout dans un constant souci de l’excellence artistique.

Ensemble Baroque en résidence à l’Opéra de Dijon depuis avril 2013, Les Traversées Baroques développent depuis lors de nouveaux programmes et créations musicales originales : l’ensemble propose à l’auditeur un voyage musical en partant de l’Italie, berceau de la musique du début du 17e siècle, pour en suivre les nombreuses ramifications dans toute l’Europe. Claudio Monteverdi bien sûr, le père spirituel, mais également J. J. Fux, H. Schütz, A. Michna, M. Mielczewscki, G. Gabrieli, G. da Palestrina et encore bien d’autres. Ces programmes sont diffusés dans les festivals à l’échelle nationale et internationale sous forme de concerts et de tournées. Ces programmes peuvent réunir entre trois et cinquante musiciens selon la musique et les lieux de concert. Les Traversées Baroques se tournent également vers l’opéra, avec la reconstitution, en 2014, des intermèdes de la Pellegrina dans une version mise en scène. En 2016, c’est l’Orfeo de Claudio Monteverdi qui est donné, avec le baryton Marc Mauillon dans le rôle titre.

Un partenariat avec le label discographique K617 a été mis en place depuis plusieurs années pour la parution de quatre albums consacrés à la musique polonaise. C’est avec leur partenaire polonais privilégié, l’Institut Adam Mickiewicz (culture.pl) que Les Traversées Baroques publient le coffret Salve Festa Dies, réunissant ces quatre disques. La sortie du prochain album est prévue pour février 2018, et sera consacré à la musique italienne à Venise en 1598.

C’est également une volonté forte de formation des musiciens et du public de demain qui pousse Etienne Meyer et Judith Pacquier à proposer de manière régulière des masterclass, formations, conférences et ateliers autour du répertoire du début du 17e siècle : l’Atelier des Traversées Baroques a vu le jour à Prague, est passé par Varsovie, et est présent à Dijon. La Xe édition aura lieu en 2018 à Dijon, ouverte à plus de soixante musiciens curieux de découvertes musicales inédites, dans une même dynamique artistique.

Enfin, Les Traversées Baroques développent un répertoire de ciné-concerts principalement destinés au jeune public sur des musiques originales proposées par Etienne Meyer : compositeur, passionné par le cinéma et les films muets, ce dernier écrit pour les musiciens des Traversées Baroques – en prenant pour support des courts-métrages – , utilisant ainsi les riches sonorités des instruments anciens dans un langage moderne : Pat a Mat (2013), Le criquet (2014), Le vent (2017), et Le ballon rouge (2018), autant de ciné-concerts régulièrement diffusés. Des parcours pédagogiques sont régulièrement menés à destination des plus jeunes, en complément des représentations scolaires ou tout public.

Jeanne Desoubeaux
Jeanne Desoubeaux mise en scène

Née en 1992, Jeanne Desoubeaux se forme à la musique (clavecin et solfège), à la danse (classique et contemporaine) et au théâtre pendant une dizaine d’années à Caen. Après une hypokhâgne-khâgne option théâtre à Paris, elle intègre la Sorbonne Nouvelle où elle validera son master d’études théâtrales sous la direction de Joseph Danan en 2016.
Elle se forme comme comédienne au Conservatoire du Centre de Paris, sous la direction d’Alain Gintzburger, Nadia Vadori-Gauthier, Vincent Farasse, de 2013 à 2015. Elle se forme à la mise en scène en assistant Jean-Pierre Baro (Gertrud de Hjalmar Soderbergh et Démons de Lars Norén en 2014 et 2015) et Maëlle Poésy (Orphée et Eurydice en 2016 à l’opéra de Dijon).
En 2015 elle fonde la compagnie musicale Maurice et les autres implantée à Limoges et y fait ses premières mises en scène : L’Enfant et les Sortilègesde Maurice Ravel, Didon et Enée de Henry Purcell, Don Quichotte (j’étoilerai le vent qui passe) d’après Jules Massenet, toutes sous la direction musicale d’Igor Bouin et Ce qu’on attend de moi d’après les textes de Vincent Guédon, accompagnée musicalement de Martial Pauliat et Jérémie Arcache. La compagnie est soutenue pour ses derniers projets par la DRAC Nouvelle-Aquitaine, l’OARA ainsi que par de nombreux partenaires coproducteurs.
Comme comédienne, elle a joué au théâtre sous la direction de Bernard Sobel (Tartuffe, rôle de Marianne, 2016), de Hugo Roux (L’éveil du printemps, rôle de Wendla, 2015-2017), de Myriam Marzouki (Le début de quelque chose, festival d’Avignon 2013) et de Valérian Guillaume (La course 2015-…).
Comme assistante à la mise en scène, elle travaille avec Hugo Roux (Cyrano de Bergerac, crée avec des lycéens à Annecy en 2017), Jean de Pange (Hamlet, crée à Annemasse en 2017), Jean-Pierre Baro (l’opéra Le Code Noir, dirigé par Jérôme Corréas, prévu pour novembre 2019).
 
Aujourd’hui, elle se consacre essentiellement à la mise en scène d’opéras, de concerts et de théâtre musical. Dernièrement, elle a réalisé une mise en espace de La Finta Giardiniera  de Mozart avec le JOA sous la direction de Laurence Equilbey à l’Abbaye de Saintes. Elle travaillera prochainement avec l’ensemble Aedes (Mathieu Romano) et le compositeur Vincent Bouchot autour d’un opéra jeune public participatif.

En 2018-2019, elle sera metteure en scène en résidence à l’Académie de l’Opéra National de Paris.
Crédit photo / © Studio j’adore ce que vous faites ! / OnP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑