Jazz, Monteverdi et parfums >>> Michel Godard and Co.

L’empreinte olfactive…
la myrrhe et l’encens, Melchior, Gaspard et Balthazar.

LE CONCERT DES PARFUMS

Michel GODARD Ursula S.YEONatasa MIRKOVIC |  Airelle BESSON  Roberto OTTAVIANO | Bruno HELSTROFFER

Abbaye d’Etival | samedi 20 juillet |20h30


CONFERENCES | 17h30

→Catherien Guyon (Université Lorraine) «  l’odeur de sainteté « 


→ Toutes les conférence (s)


 

Michel Godard  serpent/basse  >> voir Site
Ursulla S.Yeo  créatrice de parfums >> voir site

Airelle Besson trompette   >> voir Site
Natasa Mirkovic voix   >> voir site
Bruno Helstroffer théorbe  >>voir site
Roberto Ottaviano  saxophone soprano >> voir site


PROGRAMME

Andrea Falconiero La suave melodia
Francesco Cavalli Vivo per te
Trad Croatie XVIIe Bulgaresca
Girolamo Frescobaldi Se l’aura spira
Trad Croatie XVII° Angel Gabriel
Michel Godard A trace of grace
Michel Godard Acqua alta
Michel Godard reflets d’ambre


«Le parfum et l’encens réjouissent le cœur».

Ces paroles du Livre des Proverbes dans l’Ancien Testament ont clairement orienté la ligne de parfum élaborée par les religieux de l’ordre des Fatebenefratelli, inspirée par les fragrances de Gaspard, Melchior et Balthazar, l’or, l’encens et la myrrhe, mais aussi celle de la «rose mystique»…un ligne vendue au Vatican.
Tout au long de son histoire, l’Eglise a utilisé les parfums dans la liturgie : l’encens, les fleurs… Selon une interprétation traditionnelle, les trois présents apportés par les Rois Mages symbolisent trois aspects de Jésus : l’or symbolise la royauté, l’encens, utilisé pour le culte, symbolise la divinité, la myrrhe, qui servait à embaumer les morts, rappelle qu’il est aussi véritablement homme et mortel.
La plupart des religions antiques ont utilisé elles aussi l’encens et les parfums dans leur célébration du culte.

Le concert des parfums

Michel Godard et Ursula S.Yeo nous proposent un dialogue entre sons et fragrances. La parfumeuse crée au préalable des «accords» inspirés de pièces originales du compositeur. Ses parfums sont diffusés pendant le concert au moyen de tissus imprégnés d’essences odorantes.
Les musiciens répondent aux senteurs, les compositions faisant large place à l’improvisation.
Musique ancienne et contemporaine (coté jazz), instruments du XVIIe siècle et d’aujourd’hui, senteurs toutes naturelles, du passé comme du présent – rêves d’intemporalité.

« Habitué à évoluer entre musiques anciennes et jazz, le tubiste et serpentiste Michel Godard a toujours suivi dans ses albums en leader le chemin des accords subtils entre ces deux racines. C’est communément sur le terrain de l’improvisation qu’il les fait discourir. Avec Monteverdi A Trace of Grace, il s’empare de la musique du maître de chapelle vénitien avec la fougue adolescente des passionnés… »
A trace of grace / Edition du 9 septembre 2018 // Citizenjazz.com

Michel Godard est vite reconnu comme un virtuose du tuba, poursuivant une carrière entre jazz et musique classique. Il est aujourd’hui l’un des plus important tubiste et serpentiste dans le monde du jazz et des musiques improvisées.
Le jeu de Michel Godard est extraordinaire dans tous les sens, une technique époustouflante alliée à une musicalité des plus fines lui permette de rendre aériens ces instruments «graves».
En 1979, il découvre le serpent, ancêtre du tuba, ouvrant ainsi son champs d’expression vers la musique ancienne. Depuis 2002, Michel Godard enseigne le serpent au conservatoire national supérieur de Paris.
Dans le monde de la musique classique, Michel Godard à joué et enregistré avec L’Orchestre Philarmonique de Radio France, l’Orchestre National de France, l’ensemble «musique vivante», «La Fenice», «XVIII-21». Il était membre du «Arban chamber brass» (tournées au Japon, U.S.A., Africa) et interprète du répertoire solo pour tuba. Tout naturellement, après de telle expériences, il a donné des master-classes dans le monde entier, et il sera découvert par le monde du jazz européen. Depuis, Michel Godard s’engage dans des aventures musicales avec des artistes comme Rabih Abou-Khalil, Christof Lauer, Luciano Biondini, Linda Bsiri, Michel Portal, Louis Sclavis, Henry Texier, Enrico Rava, Michael Riessler, Kenny Wheeler, Ray Anderson, Sylvie Courvoisier, Klaus König, Simon Nabatov, Wolfgang Puschnig, Linda Sharrock, Pierre Favre, Misha Mengelberg, Gianluigi Trovesi, Maria Pia De Vito, Pino Minafra, Willem Breuker, Herbert Joos, Dave Bargeron et beaucoup d’autres.
En tant que compositeur, Michel Godard écrit pour Radio France (“Penthés(il)ée II” ), Donaueschinger Musiktage/Südwestrundfunk (“de mémoire de tuba” , “Tra la folla, mora, mormora” , “Praeludium”), le Ministere de la Culture (“Bradamente aux aguets”, “les enfants d’un paradis”).
Il enregistre de nombreux cd avec ses propres projets: «Archangelica», «ImpertinAnce», «Cousins Germains» pour le label CAMjazz, «Castel del monte» , «Tubatuba» pour Enja, «Deep», «Trio Rouge» pour Intuition.

Michel Godard a aussi joué et enregistré avec le Bagad de Quimperlé, la reggae star Alpha Blondy, et les musiciens de Rock de «Canterburry» John Greaves et Pip Pyle. Il collabore régulièrement avec l’écrivain Nancy Huston : «Tendres ténèbres, pérégrinations Goldberg, Tentatives de renaissance»

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑