La Chapelle Rhénane >>> le chemin de l’Humanisme

L’écho de l’histoire…L’europe tourmentée

ECHOS D’UN VOYAGEUR : HEINRICH SCHÜTZ

LA CHAPELLE RHENANE
Direction Benoit Haller

vendredi 09 août | Abbaye d’Etival | 20h30


CONFERENCE | 17h30
→La lorraine à la Guerre de Trente ans
| Laurent Jalabert ( Université Lorraine)

→ Toutes les conférences


CONCERT | 20h30

Heinrich Schütz

Le parcours créatif de Schütz à travers ses voyages de Dresde à Venise et Copenhague. Les extraits musicaux alternent avec des explications sur le compositeur, ses conditions de vie pendant la guerre de Trente Ans, la manière dont ce contexte se reflète sur sa musique.

Compositeur allemand, figure majeure de la musique baroque allemande au XVIIe siècle. Né à Köstritz (Saxe), il fut l’élève, à Venise, du compositeur italien Giovanni Gabrieli, entre 1609 et 1612. De 1617 jusqu’à sa mort, il fut maître de chapelle à Dresde. Pendant la guerre de Trente Ans (1633-1645), il se retira à la cour de Copenhague. La guerre terminée, il reprend son poste à Dresde où il meurt au terme d’une longue existence, à 87 ans, rare pour une époque où l’espérance de vie ne dépasse pas 30 ans.

Benoit Hallerb

LA CHAPELLE RHENANE
Benoit Haller direction et ténor
Salomé Haller soprano

Clémence Schaming violon
Ronald Martin-Alonso viole de gambe
Sarha van Oudenhove violone
Judith Pacquier cornet à bouquin
Mélanie Flahaut dulciane
Simen van Mechelen saqueboute
Rémi Cassaigne théorbe

→ Site web  >> La Chapelle Rhénane


 

Fondée en 2001 par le ténor Benoît Haller, la Chapelle Rhénane est un ensemble de chanteurs et instrumentistes solistes. L’équipe se consacre à la relecture des grandes œuvres du répertoire vocal européen. Son ambition est, par le biais du concert et du disque, de révéler dans ces œuvres l’émotion, l’humanité et la modernité capables de séduire un large public contemporain.
Le défi constamment relevé par la Chapelle Rhénane depuis sa fondation consiste à démontrer que la musique dite classique n’appartient pas au passé, qu’elle n’est pas une somme de monuments sonores à contempler avec distance et respect, qu’elle n’est pas l’affaire d’une élite savante et privilégiée. Par sa valeur intemporelle et universelle, la musique pratiquée par la Chapelle Rhénane a sa place dans le monde et la société actuels : de par la nature éphémère de tout phénomène sonore, elle nous donne l’occasion et l’obligation systématiques de la recréer, de lui donner naissance, de la faire vivre en nous et en nos publics, avec spontanéité, intelligence, et émotion. La musique des siècles passés peut devenir un formidable vecteur d’accomplissement personnel pour le musicien comme pour l’auditeur, ainsi qu’un facteur efficace de lien social.
Les musiciens de la Chapelle Rhénane l’ont bien compris : se mettre au service d’une œuvre artistique et d’un public, c’est se définir en tant qu’interprètes responsables, engagés et subjectifs ; laisser monter le message émotionnel que contient la musique en reléguant les théories qui cherchent à retrouver, sous prétexte d’authenticité, un idéal sonore révolu depuis des siècles. En résumé : s’inscrire dans son temps et son espace, être modernes et humains.
C’est pourquoi l’originalité du travail de la Chapelle Rhénane ne réside pas dans le répertoire abordé : il ne s’agit pas de redécouvrir un compositeur oublié, ni d’enregistrer des œuvres inédites. La démarche de création de l’ensemble réside dans la recherche à la fois intellectuelle et sensible – sensuelle, même – qui permet de déboucher sur des interprétations nouvelles d’œuvres anciennes et déjà connues.
Qualité artistique éminente et ouverture du répertoire baroque au plus grand nombre, c’est dans cette double optique que se construit le travail de la Chapelle Rhénane. Résidences dans les établissements scolaires, séances dédiées aux jeunes, répétitions publiques et tournées en territoire rural sont autant de projets de médiation menés par la Chapelle Rhénane.
L’essor de l’ensemble est intimement lié à deux compositeurs baroques allemands, Heinrich Schütz et Johann Sebastian Bach, mais la Chapelle Rhénane se consacre aussi à renouveler l’interprétation des œuvres de Händel, Monteverdi, Charpentier ou Purcell.
La Chapelle Rhénane s’est produite sur toutes les grandes scènes et festivals de France : Cité de la Musique de Paris, Arsenal de Metz, Festivals de La Chaise-Dieu, Sablé, Saintes, Sinfonia en Périgord, Abbaye de Saint-Michel-en-Thiérache. Elle a également diffusé son activité de concert en Allemagne (Tage Alter Musik Regensburg, Thüringer Bachwochen), en Suisse (Festival Bach de Lausanne, Atelier musical de Gruyères), en Autriche (Resonanzen Wien) et en Pologne (Katowice). En 2009, elle s’est rendue au Pérou, en Colombie et au Chili. En 2018, elle s’est produite dans les scènes nationales de Grenoble et Aix-en-Provence, et a été invitée par le prestigieux BachFest de Leipzig à interpréter la Passion selon Matthieu de Bach à la Thomaskirche, lieu-même de sa création.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑